Essayer le jeu politique

181 Réponses

@ISIDEWITHDiscutez de cette réponse...6 ans

@63BD462Front National répondu…2 ans

Renvoyé dans leur pays d'origine avec impossibilité de revenir en France et suppression de toute aide RSA, sécurité sociale, allocations à eux et leur famille.

@98V87WN répondu…1 semaine

Si surveillé, il pourrait donner plus d'infos donc ne les arrêtés qu'une fois que l'on à assez d'éléments contre eux

@95TQCJD répondu…4 mois

Non et introduire des démarches transparentes et sous la vigilance d’une autorité civile en vue de l’abolition du fichage.

@947FV6BRassemblement National répondu…6 mois

Non, seulement s'il est prouvé de façon irréfutable qu'ils préparent une attaque sauf pour les personnes en période d'intégration, les migrants et les étrangers qui devront être expulsés

@93VRTSF répondu…7 mois

Tout les fichiers S étrangers devrait être renvoyés dans leur pays et tout les fichiers S Français devait être mis en garde à vue pendant 48h puis libéré et surveiller jusqu'à ça mort

@9273QZX répondu…10mois

Devrait essayer de comprendre pourquoi des personnes se tournent vers la radicalité. Amelioration de la qualité de vie dans les banlieues, moins de haines raciales, éducation

@926XGC8 répondu…10mois

s'il y a un doute,pas le droit de venir sur le territoire, et pour ceux deja la ,surveillance discrete accrue.

@92435JS répondu…10mois

Faire des enquêtes plus approfondies et renvoyer du pays les non français qui peuvent s’avérer dangereux. Ne pas attendre qu’ils passent à l’acte

@8ZXZSHP répondu…10mois

Tout les ficher S étranger devrait être virer et ceux français sous très haute surveillance

@8ZMKXNQ répondu…11mois

Non mais les placer sous surveillance s'ils l'on possède des preuves considérables mais non suffisantes pour inculpation.

@8ZH9B3TEn Marche! répondu…11mois

Avoir une surveillance renforcée et des contrôles réguliers, voire être envoyés à leur pays d'origine.

@8ZGZXGZ répondu…11mois

Il devrait y avoir des degrés d'infraction permettant de surveiller et de pénaliser les personnes qui commettent des actes liées au terrorisme. Ainsi, on allie surveillance accrue avec le respect des droits de chacun et la présomption d'innocence. On ne devrait pas être terroriste ou rien du tout

@8ZG3YFJ répondu…11mois

Après une enquête basée sur des faits de radicalisation (après un travail de détective poussé)

@8ZG355H répondu…11mois

Ils devraient être sous hauteur surveillance, suivis par des contrôleurs judiciaires et psychologues et après examens approfondis, prison ou pas

@8Z9YFH5 répondu…11mois

Non, seulement les surveiller correctement et les personnes qui les surveillent doivent disposer du droit d'agir en cas de fortes suspicions

@8Z838ZW répondu…12mois

oui lorsque l'on est sûr du passage à l'acte, non lorsque l'on peut suivre de près les ramifications des individus concernés et démanteler tout le circuit d'information et réseau humain

Il faudrait garder une surveillance étroite sur les personnes fichées et également un suivi avec un psychologue judiciaire afin de pouvoir anticiper tout passage à l'acte. De même cette présence peut pousser certaines personnes à quitter d'eux même le pays ou encore à les remettre dans une optique de vivre ensemble aujourd'hui nécessaire pour certains.

Non, mais la surveillance devrait être plus intense, pour éviter des drames justement évitables

@8YQNP8FLes Républicains répondu…1 an

Oui à condition d avoir des éléments constatant que des faits sont en préparation ou en cas de propos clairs contre notre sécurité et en cas de proselytisme

@8YQMSRS répondu…1 an

Interrogatoire approfondit aux personnes fortement suspectées, les garder à vue pendant un certain temps afin de perturber la préparation éventuelle de l’attentat tout en continuant de faire des recherches

Engagement

L’activité historique des utilisateurs interagissant avec ce question .

Chargement des données...

Chargement du graphique... 

Demographics

Chargement des thèmes politiques des utilisateurs qui ont participé à cette discussion

Chargement des données...

English Français